Rechercher
  • Alice Rose

Les Quatre Accords Toltèques - Premier accord.


Premier accord Toltèque : Que votre parole soit impeccable.

C'est par la parole que nous exprimons notre pensée, nos émotions, nos désirs : ce que nous sommes.

Elle a un pouvoir créateur d'une extrême puissance : concrétiser les rêves, ou tout détruire.

Son pouvoir est équivalent à celui d'une semence "qui peut faire germer l'amour comme la haine dans l'esprit des autres".

Chaque esprit est fertile à sa manière à certaines paroles plutôt qu'à d'autres, et notre domestication nous rend plus sensibles aux paroles de peur, de doute, de haine.

Plus nous sommes sensibles à une parole, mieux nous la croyons. Et ces croyances transforment nos actions et notre vie. Pire encore, nous nous arrangeons toujours pour confirmer nos croyances. Certaines paroles vont renforcer nos croyances, d'autres, plus rarement vont pouvoir les briser.

Ce que nous envoyons comme haine par la parole, finit toujours par nous revenir. En semant des paroles destructrices, c'est donc contre nous-même que nous agissons. En semant des paroles bienveillantes, c'est tout l'inverse qui se produit.

C'est donc l'intention qui importe.

La difficulté réside dans l'inversion de ce que nous avons appris : c'est à dire, à ne plus exprimer notre poison, or, le plus souvent nous le faisons dans une totale inconscience des conséquences.

Pour rendre notre parole impeccable, c'est à la vérité que nous devons nous attacher, elle nous affranchira. La parole destructrice est de l'ordre de la critique, la médisance, le jugement, le ragot, la culpabilisation, l'intolérance, l'insulte, le mensonge. La médisance fonctionne comme un virus informatique : elle se propage, et rend défaillant certains de nos modes de fonctionnement.

Nous sommes tout autant capable de parler contre nous-même, en nous auto-critiquant sans cesse. Quand nous partageons notre opinion sur autrui, dans l'espoir d'être soutenu dans cette opinion, nous sommes encore dans le poison.

Une parole impeccable va nous immuniser contre le poison d'autrui, car, en soignant notre parole, nous soignons notre esprit qui deviendra fertile à recevoir des paroles impeccables et stériles au reste.


« Vous pouvez évaluer le degré auquel votre parole est impeccable à l’aulne de l’amour que vous avez pour vous-même. L’intensité de votre amour-propre et les sentiments que vous nourrissez envers vous sont directement proportionnels à la qualité et à l’intégrité de votre parole. Lorsque celle-ci est impeccable, vous vous sentez bien ; vous êtes heureux et en paix. » Don Miguel Ruiz.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout